« Il y a encore la logique de « conquête ». Tout est à faire (ou refaire) » Pit Baccardi

image2Pourquoi avoir quitté la scène française ?
Je n’ai pas quitté le scène française j’ai juste orienté de manière différente ma manière d’aborder ma carrière

Qu’est ce qui a motivé votre retour au Cameroun ?

C’est l’énergie qui m’anime quand j’y suis.Il y’a encore la logique de « conquête ».Tout est à faire ( ou refaire ) . Comme en Afrique en général . Et l’envie aussi d’apporter mon trésor gagner à l’extérieur « mon expérience  » dans mon domaine d’activités

Ouvrir une maison de production au Cameroun a toujours été votre projet ?

Au Cameroun ou en France ça a toujours été ma logique .En France j’avais le label Première Classe , au Cameroun j’ai Empire Company

Votre notoriété vous a-t-elle été une aide ou un handicap sur votre route d’entrepreneur ? Avez-vous rencontré des obstacles ?

Les deux . Autant ça a permis d’accélérer des choses autant ça en a ralenti quand on tombe sur des interlocuteurs qui basent leurs relations professionnelles sur l’ego

Votre passé de rappeur est-il un poids pour votre crédibilité de producteur au Cameroun ?

Je pense que ça l’est.En tout cas pour ceux qui trouvent une légitimité à mon passé .Mais je ne me base pas trop dessus quand je bosse . Parce qu’avoir un passé glorieux en tant qu’artiste ne garantie pas une entrée glorieuse dans le monde de la production . Donc pour moi c’est une aventure nouvelle ou je dois prouver également

empireLes maisons de productions déjà présentes vous prennent-elles pour un véritable concurrent ?

Sûrement

Vous avez déclaré  lors d’une interview en mars 2015 sur JustRapRnb « Ce qui m’a motivé, c’est de voir tous ces talents qui manquaient de structure, de vision, de dynamique et de financement. »  A-t-il été facile pour vous de  leur apporter cette structure, cette vision, ce dynamisme qui demande requiert un professionnalisme qui leur manquait au final parfois absent ?

Non ce n’est pas facile parce qu’il fait s’adapter à un monde de fonctionnement différent de celui qu’on avait habituellement .C’est une question de personnes aussi il y en a qui captent vite et d’autres qui ne veulent pas ou ne captent tout simplement pas . C’est un travail long mais qui a déjà porté ses fruits et qui continuera de la faire

La musique relevant de la culture d’un pays  que pensez-vous des actions ou du manque d’actions du ministère de la Culture  au sujet du monde artistique Camerounais ?

Le sujet est trop complexe et long pour en parler ici parce que tu te rends comptes qu’il y a des gens qui veulent bien faire et d’autres qui empêchent parce qu’ils servent des intérêts personnels . Le jour ou on comprendra que dans l’intérêt général tout le monde s’y retrouve je pense que ça sera une grosse avancée pour la culture . Les indépendants comme moi gagnent à continuer de pousser avec ou sans l’aide du ministère .Je crois en la « force  » et « l’ordre  » des choses …Travaillons !!!

Si vous étiez en mesure de faire passer des lois pour les artistes camerounais quelle serait votre première loi ?

C’est vaste une fois de plus ,Je pense qu’une des choses importantes serait de donner des licences d’organisations de concerts aux personnes qui remplissent les conditions nécessaires ,définies en amont,pour pouvoir prétendre être organisateur de spectacle .
Ensuite je pense qu’il faudrait aussi reconnaître le statut de producteur au même titre que commerçant banquier et j’en passe parce que c’est un métier à part entière avec investissements gains pertes bénéfices ,avec emplois également mais ce sont au même titre que l l’implication du ministère , des sujets qui tendent à être développer plus longuement

Quel message aimeriez-vous à passer aux jeunes Camerounais qui sont au pays ?

Rêver Oser Construire

Quel message adresseriez-vous à ceux qui sont à l’extérieur et qui appréhende le retour au bercail ?

Osez rêver de revenir et construire avec nous

Partager l'article

Comments

comments

1 Commentaire

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.