Bertrand Essoumba, l’un des fondateurs de la SJC

NOUS TRAVAILLONS POUR TE RENDRE PROSPÈRE ET UN BEAU JOUR ENFIN NOUS SERONS ARRIVES

Pouvez vous brièvement présenter votre parcours académique ?
Je suis Bertrand Essoumba, titulaire d’une licence en Sciences de l’Information et de la Communication sis à L’université de Douala et un Master en Cours option Sécurité maritime autour des Plates formes pétrolières et installations portuaires.

Le 15 Février dernier, la Synergie de la Jeunesse Camerounaise marquait, par la publication et la présentation de son Carnet, la 48ème célébration de la Fête nationale de la Jeunesse.
Vous êtes engagés dans plusieurs associations et collectifs « oser l’Afrique » « Fondation Mbombole » « Jeunes de la CEMAC » et la SJC tant d’engagement pour l’Afrique et le Cameroun… comment l’expliquez vous ?
Il s’agit juste d’une volonté ferme, à l’aune d’une conviction avérée que « Servir « , est la meilleure manière de rendre humblement à la société ce qu’elle nous a gratuitement donné, en un mot « Giving back to the community ». Par le service, nous apprenons des autres, nous grandissons des autres, nous nous engageons comme bâtisseur pour un monde meilleur, une Afrique en Marche, Un Cameroun tourné vers l’émergence”, mot que j’aime pas beaucoup.

Vous êtes l’un des fondateurs de la SJC comment est-elle née ? une bande d’amis autour d’un verre qui se sont rendus compte d’avoir le même engagement et qui ont décidé de le concrétiser ? racontez nous
Née de la volonté de restituer à la société ce qu’elle nous a humblement légué. née du désir et de la conviction que le Cameroun a besoin des ses enfants NORD SUD EST OUEST unis autour d’un credo: « NOUS TRAVAILLONS POUR TE RENDRE PROSPÈRE ET UN BEAU JOUR ENFIN NOUS SERONS ARRIVES ». tant il est vrai que quelques victuailles ont émaillés ses purs instants de joie, de retrouvailles fraternelles, il est d autant plus probant qu’après le travail une recréation s’impose. nous n’étions pas tous des amis au départ de cette, chacun instruit d’un bagage culturel et intellectuel différent, il a fallu se rencontrer se parler échanger, s’apprécier et enfin communier à l’hostie du labeur. Nous avons rassemblé ce qui était épars, et cheminé depuis le temps, fondant ainsi la famille que nous sommes aujourd’hui.

NOUS TRAVAILLONS POUR TE RENDRE PROSPÈRE ET UN BEAU JOUR ENFIN NOUS SERONS ARRIVES

Votre rêve est d’ « apporter une contribution à la construction d’une humanité de paix, basée sur le dialogue interculturel. » A travers votre poste de Président du conseil d’administration, comment conciliez-vous votre rêve et votre action au sein de la SJC ?
Je concilie ce rêve en une phrase, « Demain ne se construit qu’avec l’implication de chacun et de tous Aujourd’hui ». PCA n’est qu’un titre qui note en rien ma base, en d ‘autres termes ma qualité de membre, donc de serviteur. Le parcours de la SJC fort des quatre dernières années, laisse dans le temps une trace indélébile par le truchement des actions, que nous avons menées.Ne dit-on pas que le chemin est aussi important que le but visé. à cet effet notre site ainsi que notre page facebook peuvent à suffisance vous renseigner
En dehors de l’association quelles sont vos autres activités ?
J’exerce dans la sécurité pétrolière et je caresse bientôt le rêve d’entreprendre.
Quel bilan faites-vous de la SJC aujourd’hui ?
Beaucoup a été fait, toutefois le meilleur est à venir. nous continuerons de hisser la barre encore plus haut. nous sommes des hommes, donc nos œuvres sont perfectibles. une critique constructive est toujours la bienvenue.

http://sjc-online.com/fr
Quel message le fondateur en vous, adresserait au président actuel afin qu’il rester fidèle à aux idéologies de la SJC?

Sois qui tu es, celui qui, depuis la genèse contribue avec le concours des autres à bâtir cet édifice. tu n’es pas Seul, tu chemines avec « l’implication de chacun et de tous ». Donne donc le meilleur de toi même.

Partager l'article

Comments

comments

Laisser un commentaire