Entre Modernité et Tradition

La femme est naturellement multitâche et sa vie de famille ne doit en aucun cas servir de prétexte à un manque d'initiative entreupreunariale.

Deux femmes à la téte d’ une entreprise , utopie ou realite? Elles nous racontent

Qu’est-ce que c’est Habitat237 ?

Habitat237 est une entreprise Camerounaise de décoration d’intérieur pour particuliers, entreprises et évènements qui allie un style « entre modernité et tradition ».
Notre principal objectif est là promotion de la culture africaine et Camerounaise en particulier à Travers nos produits et services, mais aussi via la promotion d’artistes made in 237 talentueux connus ou peu connus de part des portraits et des créations de ses artistes.

Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Habitat parce que notre champs d’action est tout ce qui touche à la décoration de la maison et 237 tout simplement pour le Cameroun (Son indicatif) car c’est avant tout une entreprise camerounaise qui met en avant les produits camerounais en particulier.

votre slogan : Entre Modernité et Tradition, qu’est-ce que cela implique ?

Nous ne proposons pas une décoration entièrement ethnique mais plutôt nous utilisons des objets/materiaux traditionnel,à connotation culturelle ou ethnique de notre quotidien que nous détournons de leurs usages habituels( pagne,calebasses,mortier,jujuhat etc…) pour en faire des objets/accessoires de déco.le tout dans un cadre qui reste moderne et contemporain suivant les goûts et préférences des clients et les tendances actuelles en terme de déco d’intérieure.

Quels services, peut attendre un client d’Habitat237 ?

Nous faisons :

  • La décoration d’intérieur en y mettant toujours notre touche africaine/ethnique(particuliers, entreprises, évènements)
  • Le conseil
  • La Réalisation de meubles en sous traitance avec des artisans locaux partenaires sous notre supervision
  • La Revalorisation d’espace
  • La Vente de produits issus de notre propre création ou de celle d’artistes Camerounais qui nous auront tapés à l’œil
  • Les Découvertes des artistes à travers des portraits de ces derniers publiés sur nos pages.

Avez-vous une signature particulière ?

A l’image de notre logo avec sa case Bamileke (237) sur fonds noir qui symbolise l’aspect traditionnel, culturelle, la sobriété et l’élégance que l’on peut retrouver dans les décorations contemporaines,nos projets de déco et nos créations mettent toujours l’accent sur cet alliage (moderne/ethnique) en guise d’originalité.

Deux femmes à la tête d’une entreprise, comment se répartissent les responsabilités ?

Nous essayons de faire tout ensemble surtout dans les décisions stratégiques (Artistes à mettre en avant, préparation de nouvelle collection, marketing,vision etc…) pour les consultations et l’implémentation des projets de décoration aussi.
Cependant pour certaines activités comme les interviews d’artistes, voyages découvertes, foires d’exposition nous pouvons les faires individuellement suivant nos disponibilité au vue de nos emplois de temps et obligations professionnelles respectives,.

Entre les obligations professionnelles et celles de mère de famille. Comment arrivez-vous à concilier tout ceci ?

Vous pouvez le deviner ce n’est pas évident du tout !!! Nous avons néanmoins pour faire évoluer notre entreprise décidé de nous obliger à respecter un retro planning élaboré ensemble.
Nous nous voyons 1 fois la semaine pour faire le point, le reste du temps nous communiquons via les téléphone pour gérer les urgences et autres details.

Le plus difficile est de se lancer car il y a toujours 1000 raisons de ne pas le faire, mais 1 seule qui nous pousse à le faire c’est la foi !!!

La majorité de nos réalisations et actions ont lieux les weekends et en soirée dans la semaine en cas d’urgence.
Aussi heuresement que nous sommes en Afrique, et bien entouré car il y a toujours un moyen de faire garder la fille de Ladifah par ses parents quand nous devons bosser.

Avez-vous des partenaires ?

Non, nous travaillons avec des artistes qui nous font confiances certes mais pas vraiment des partenariats formels et officiels.

Quelles sont vos principales difficultés internes et externes ?

  • En interne nous dirons la gestion de nos emplois de temps, cela demande beaucoup de discipline.
  • En externe, La première difficulté que nous rencontrons est le fait que les consommateurs ne sont toujours pas prêts à payer le juste prix pour les services que nous proposons. Ils apprécient le travail fournis (messages privée, commentaires sur nos pages Facebook et Instagram) mais malheureusement le dénigre quand il faut payer.

On a l’impression que c’est toujours plus facile de discuter quand c’est un local qui le fait et pourtant venant de l’étranger on paye le prix et pourtant les matériaux choisi ne sont pas forcements de qualité.

Nous aimerons bien que les Camerounais consomment local et pas que sur des commentaires sur les réseaux sociaux que nous apprécions bien sûr mais concrètement en achetant.

Une autre difficulté à souligner c’est par exemple l’accès à certains services de production locales ou des informations y relatives.

Comment se présente votre marché, de belles perspectives ?

Pour 2018, nous avons beaucoup de choses en prévisions restez connecté sur nos pages pour être au courant de toutes nos actualités et nos nouvelles collections.

Nous ciblons tout le monde de la clientèle locale à une clientèle étrangère particulièrement féminine mais les hommes peuvent trouver leur compte aussiavec des idées cadeaux pour les dames, les entreprises aussi avec des idées cadeaux d’entreprises, rénovation

quel est l’impact des réseaux sociaux sur votre activité ?

Nous n’avons pas de boutiques donc les réseaux sociaux sont le moyen le plus efficace pour nous pour diffuser nos produits.

Nous touchons un public de dame surtout qui nous demande des articles et des rénovations donc l’impact est là mais nous souhaitons qu’il soit encore plus important.
Sinon il y a aussi beaucoup du bouche à oreille surtout pour les décorations d’intérieur et réalisation des meubles.

Quelle est votre vision sur les 5 ou 10 prochaines années pour Habitat237 ?

Nous avons commencé sur les réseaux sociaux, nous souhaitons avoir notre boutiques comme le « Maison du monde »,une galerie d’expo par exemple avec des produits de chez nous et nos créations autour de la maison mais regroupés en un seul lieu et cela dans plusieurs villes du Cameroun et à l’étranger.

Comment visualisez-vous les services de bien-être dans 5 ou 10 ans au Cameroun ?

Il a déjà bien évolué car nous trouvons que les gens veulent se sentir de plus en plus bien chez eux donc privilégient la qualité à la quantité dans 5 / 10 ans se sont les détails qui ferons la différence et nous espérons être là pour apporter LE détail qui fera la différence.l’accesoire de déco H237 dont on peut être fiert,un peu comme une œuvre unique que nous serions ravi de contempler tous les soirs avant de nous coucher en sentant «privilégié».

Vous avez la possibilité des jeunes femmes à entreprendre, que leur dites-vous ?

Le plus difficile est de se lancer car il y a toujours 1000 raisons de ne pas le faire, mais 1 seule qui nous pousse à le faire c’est la foi !!!

Une fois que vous avez cela, ne vous laisser pas arrêter .si vous êtes persuadé de réussir foncez, vous tomberez surement mais vous apprendrez et vous releverez encore plus aguerri et déterminé.

Aujourd’hui il y a beaucoup de succèsstories qui seraient ravis de conseiller les femmes qui souhaitent entreprendre donc ne pas hésiter à aller vers eux, prendre des conseils,s’en inspirer.
La femme est naturellement multitâche et sa vie de famille ne doit en aucun cas servir de prétexte à un manque d’initiative entreupreunariale.

Paterne Bissay

Partager l'article

Comments

comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.