Locko, le « loveur de ces dames »

Partager l'article

Le grand public fait votre connaissance en 2014 sur « Perfect girl » où vous faites le featuring avec Numerica. Or cela fait un long moment que vous faites des reprises sur Youtube , il y a même eu un featuring avec un rappeur tchadien Ray’s Kim Edm.; Le chemin a été long vers le succès avec une réorientation dans vos études… Quel souvenir gardez-vous de cette « période d’anonymat » ?

L’absence de stress et ma disponibilité pour mes proches.

Votre famille vous a t-elle soutenu dès le départ ?

Hahaha non.

Dans notre culture, il est de coutume de raconter des histoires en chanson afin de diffuser des messages, des valeurs  tels  des conteurs. Dans vos chansons à ce jour,  il s’agit de femmes, d’amour… Pourquoi ce répertoire, cette cible ?

C’est spontané, j’écris plus aisément sur ces thèmes.

N’avez-vous pas cette crainte d’être catalogué comme le « loveur de ces dames » et de pouvoir difficilement vous réinventer et innover en tant qu’artiste?

Si si. D’ailleurs je suis déjà entrain de batailler pour que mes fans acceptent que je puisse leur proposer autre chose.

En Septembre 2015 sur le site reglo.org, vous avez donné comme message « Believe in yourself and your dreams and put God first in everything you do. » Il n’est pas toujours aisé de l’appliquer au Cameroun où l’art n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur, où l’on est d’abord moqué lorsqu’on avoue vouloir être artiste. Comment gardez la foi ? Comment avez-vous fait ?

Mon désir de réaliser mes rêves est plus grand que ces moqueries et ma fan base est pour beaucoup dans le fait que je ne baisse pas les bras.

Il y a eu votre Ep « Skyzo » qui a rencontré un réel succès sur la toile mais qu’en est-il du succès au Cameroun de la vente du disque ? 

C’est encore un peu mitigé, la piraterie étant très présente et les points de ventes pas assez connus.

La société aime que les artistes jouent un rôle de modèle exemplaire lorsque ces derniers rencontrent le succès.  Ressentez-vous ce devoir d’être un modèle pour ceux qui vous suivent si oui pourquoi ?

Si une personne peut s’inspirer de mon parcours, j’en suis honoré mais je ne revendique pas le statut de modèle.

Quel message souhaitez-vous passer à la jeunesse camerounaise ?

Rien n’est impossible, il faut croire en ses rêves et toujours aller de l’avant.

Dans votre dernier titre  » Supporter  » featuring Mr Leo  le message est  » en amour il faut supporter » n’avez-vous pas peur que le message soit détourné par des hommes infidèles pour demander à ce que leur infidélité soit pardonnée et de fait vous mettre à dos les féministes 2.0 ?

Je ne pourrais jamais maîtriser l’interprétation de chacun. Je crois que mon message est claire, en amour il n’y a pas que du rose.

 

Un Mot pour la fin ?

Merci beaucoup et bonne année 😊

 

Partager l'article

Comments

comments

Laisser un commentaire