Olivia Mvondo Boum II : Les Règles ne doivent plus être un Tabou !

Vous avez effectué votre cursus supérieur en France où vous avez occupé des postes jusqu’en 2008 Est ce à cette date que vous avez choisi de rentrer ? si oui pourquoi ?
Oui , en effet je suis rentrée en 2009 car j’ai suivi mon fiancé de l’époque dans une mission humanitaire.
Racontez nous la naissance de Kmerpad
L’idée m’est venue de Marie D., une amie qui vit au Canada suite à une discussion où les serviettes hygiéniques lavables sont utilisées comme alternative par les femmes pour protéger l’environnement. Alors je me suis demandée comment faisait les filles camerounaises durant leur période de règles sachant que la plus part n’ont pas accès aux serviettes hygiéniques et l’argent pour les acheter? J’ai par la suite fait des recherches et j’ai découvert qu’une fille africaine sur dix manque l’école pendant ses règles ce qui fait 60 jours par an. Cela a pour impact négatif de renforcer l’abandon scolaire et accentuer les inégalités entre les garçons et les filles. Avec 3 autres amis (Armand, Claude et le Dr Boum II) nous avons décidé de mettre en place une unité de production de serviettes hygiéniques lavables au Cameroun pour palier à ce fléau, contribuer significativement à l’éducation des filles, participer à l’émancipation et l’autonomisation des femmes par le travail et enfin protéger notre environnement trop souvent pollué par les déchets générés par l’utilisation de serviettes hygiéniques jetables qui chaque année s’élève à 4,5 milliards de déchets. Par ailleurs, de nombreuses filles et femmes se plaignent d’irritations et d’infections génitales en raison du niveau de qualité faible des protections hygiéniques disponibles.
Créé en 2012 l’un de vos objectifs était la création d’emploi pour les femmes au Cameroun…Qu’en est-il aujourd’hui?
Aujourd’hui, nous mettons un accent pour favoriser l’emploi au féminin, ainsi nous avons des couturières et des stagiaires en couture qui confectionnent ces serviettes hygiéniques lavables FAM. Par ailleurs, l’activité d’animation est assuré par des étudiantes que nous formons à la gestion de l’hygiène menstruelle.
L’hygiène menstruelle de la femme est au cœur de votre activité Kmerpad. C’est un sujet tabou chez nous , quels moyens avez-vous pour atteindre votre cible afin de la sensibiliser sur le sujet et améliorer sa connaissance sur la question?
En effet, c’est un de nos combats quotidiens et majeurs. Les menstruations sont un sujet profondément tabou. Et l’intitulé même de votre question qui ne mentionne pas le mot menstruations ou règles le prouve. Les hommes et même les femmes sont très mal à l’aise vis à vis de ce sujet. D’où l’importance de briser la glace avant d’en parler. Une fois le silence rompu les participants se rendent en général compte du bien fondé de notre action, car les menstruations ne sont Ni une maladie Ni un handicap mais bien un phénomène physiologique essentielle dans la vie d’une femme et dans la reproduction des êtres humains. Nous menons des ateliers dits « Labos en GHM » de gestion à l’hygiène féminine et surtout à la menstruation où sont enseigner le calcul du cycle menstruel, les bonnes pratiques d’hygiène à appliquer et d’autres modules , ce qui permet aux femmes et aux filles d’approfondir leurs connaissances en matière d’hygiène et cela peut contribuer à un meilleur planning familial et ainsi à mieux maîtriser les grossesses inattendues. Cependant, les médias ont un rôle majeur à jouer pour lever ce tabou et sensibiliser nos populations et nos dirigeants. Cela aura un impact majeur sur les filles et femmes ainsi que leur estime !

Kmerpad au lycée Joss à Douala
Vous avez une unité de production locale pour confectionner les serviettes hygiéniques lavables. Où est situé l’atelier ? Quels composants utilisez vous ? Où peut-on se les procurer ?
La serviette hygiénique lavable FAM a tout d’ abord un avantage économique. Elle coûte 3000 FCFA et peut être utilisée pendant deux ans. Elles sont conçues au Cameroun avec des matériaux de qualité en coton 100% afin de garantir aux utilisatrices un confort et une sécurité maximale. Nous sommes situés en banlieue de Yaoundé, les serviettes hygiéniques lavables FAM sont disponibles dans les pharmacies du Lac et Le Crystallis à Etoa Méki.

Serviettes hygiéniques Kmerpad
Des ateliers de sensibilisations sont mis en place au sein des établissements en zones rurale et urbaine.celles qui ne sont pas scolarisées comment peuvent-elles en bénéficier ?
Nous travaillons en collaboration avec de nombreuses associations de la société civile qui nous permettent d’atteindre cette cible et ainsi de leur faire bénéficier de ces ateliers de sensibilisation.
De novembre à décembre 2015 vous avez gagné 3 prix hors Cameroun Lauréat « La France s’engage au Sud », Prix de l’innovation sociale par la fondation Horyou, Prix Madiba 2015 « Vivre ensemble »Félicitations pour ces Prix. Au sein de la nation Camerounaise votre travail est-il reconnu ?
En effet, notre rencontre avec le président français Mr François Hollande fut un moment édifiant pour toute l’équipe, il sera d’ailleurs organisé une soirée de remise du prix également à l’Ambassade de France au Cameroun très prochainement. Plusieurs organisations non gouvernementales et associations camerounaises nous sollicitent fréquemment pour les accompagner dans leurs actions en faveur des populations pour lesquelles elles agissent, de plus les retours satisfaisants des nombreuses filles et femmes qui ont fait de la serviette leur solution hygiénique lavable menstruelle est une reconnaissance. Nous avons introduit des demandes au sein du MINPROFF (Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille, ndlr) et dans les services RSE (Resposabilité Sociale des Entreprises, ndlr) de plusieurs grandes sociétés internationales basés au Cameroun dont nous sommes en attente de réponses.
4 ans d’existence, 4 années d’actions comment décririez-vous la Femme camerounaise?
A cette question, je dirais qu’elle est sans limite et je souhaite associer des noms de femmes qui ont inspiré mon passé , qui continue à inspirer mon présent et qui auront un impact majeur sur mon futur (il n’y a pas d’ordre dans cette liste): Mes amies (Claude, Samuela, Jane, Florence, Ingrid, Caroline et d’autres), Ma famille (maman bis Odette Boum, mes belles sœurs (Monique et Lydia), Karine, Nathalie, Nina, maman Juliette, Tati Belle, Tati Salomé, ma marraine Marie-Joseph, ma sœur Michèle et ma Mère Antoinette Mvondo.
Quel message souhaitez-vous adresser à la femme camerounaise ?
La femme camerounaise doit faire valoir sa position au sein de la société, poursuivre le combat contre toutes les injustices auxquelles, elle est quotidiennement exposées et surtout en se serrant les coudes entre elles afin de garantir leurs droits.
Un mot pour la fin ?
Merci à votre équipe pour l’intérêt que vous portez à cette initiative et surtout de l’avoir mise en lumière sur votre page. Pour toutes les femmes intéressées, nous les invitons à visiter notre page Facebook: Kmerpad ou de venir à notre rencontre au SEFEDI situé à l’esplanade de l’Omnisports.
Partager l'article

Comments

comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.