Solidarité- Excellence- Diversité

Seul on va vite. Accompagné on va plus loin.

Le cancer, au prix que ça coûte, on n’est même pas sûr de mourir guériColuche

On n’est pas de sur de mourir guéri mais on peut prévenir ,

C’est ainsi qu’au mois d’octobre nous avons découvert cette association le Réseau Féminin des Lionnes . Tout au long du mois d’Octobre elles ont mené une campagne de sensibilisation sur le cancer du sein . Qui sont elles ? que font elles ? Pourquoi ?

Elles vous donnent toutes les réponses ici…

Qu’est-ce que le Réseau Féminin des Lionnes ?

Le réseau féminin des Lionnes est un réseau exclusivement féminin, mettant un accent sur le partage d’expériences, la transmission des valeurs et le partage d’expériences. Telle une sororité, nous nous soutenons au quotidien, tant sur le plan professionnel que personnel. Nos valeurs :

‘’Solidarité- Excellence- Diversité’’

Comment l’association a-t-elle vu le jour ?

Le Réseau Féminin des Lionnes est né de l’initiative de 8 jeunes femmes: celle de créer un espace d’écoute, d’échange et de partage pour les jeunes femmes. Au départ des inconnues, nous nous sommes toutes rassemblées grâce à l’initiative de l’actuelle présidente qui nous a invité à rejoindre le projet.

Comment vous est venue l’idée de ce projet?

Très souvent, nous manquons d’appui, d’accompagnement, de soutien et surtout de motivation. Nous avons jugé important de créer une armée au sein de laquelle chaque femme se sentirait écoutée, accompagnée valorisée. Surtout nous sommes toutes pétries de talent, le réseau est l’occasion pour chacune de mettre à profit ses compétences. Notre mission est de créer un cadre de réflexion, d’échange, partage pour les jeunes femmes et un espace promotionnel des jeunes talents.

Depuis combien de temps existe-t-elle ?

Officieusement depuis plus d’un an. Nous avons lancé officiellement nos activités en Mai dernier à travers une causerie sur le thème « Mon métier, ma passion ». Une causerie qui réunissait une trentaine de jeunes femmes.

Nous Vous avons découvert grâce à votre de campagne de sensibilisation sur le Cancer du Sein, comment avez-vous choisi cette cause ? quels sont les chiffres au Cameroun concernant cette maladie ?

Le choix de la cause s’est imposé à nous. Le mois d’octobre est le mois dédié à la sensibilisation contre le cancer du sein à travers le monde.

25000 cas connus tout en sachant que les malades sont généralement dépistés en phase terminale.

Pouvez-vous nous raconter le processus de mise en place des consultations gratuites de Sénologie qui ont lieu tous les mardis du mois d’octobre à l’hôpital de district de Bonassama à Douala?

Le processus est simple. Tous les mardis du mois d’octobre de 8:30 à 14:30 le service oncologique offre le dépistage. Ce dépistage consiste à palper les seins( sénologie). On vous montrera les bons gestes à avoir pour détecter une masse. S’il s’avère qu’il y a une masse, vous devrez faire une mammographie. Exceptionnellement dans le cadre de cette campagne, la mammographie coûtera 20000 Fcfa au lieu de 35000 Fcfa .

« De part notre diversité professionnelle, sociale et culturelle, notre association a pour but d’accompagner la jeunesse féminine sur les voix du leadership. » tout d’abord Comment est constitué votre bureau associatif ? Combien sont-ils ?

Notre bureau actuel est constitué de 8 jeunes, qui sont d’ailleurs les membres fondateurs de l’association :

  • Ursule Wonje. Présidente, Community manager dans une entreprise brassicole.
  • Alberta Kobe. Secrétaire générale, Juriste stagiaire dans une société pétrolière.
  • Dominique Ellong: Co chargée de l’animation. Employée Rh dans une société automobile
  • Daniele Nono : Co chargée de l’animation. Bloggeuse et chroniqueuse radio.
  • Floriane Obaker: Chargée de l’évaluation. Auditrice stagiaire dans un cabinet
  • Yvanne Kensong: Trésorière. Co-propriétaire des enseignes Blackbarbyshop Yaoundé et Douala.
  • Corrine Ngueni: Co chargé de la communication. Fondatrice d’une agence de communication
  • Maruska Onobiono: Co chargée de l’animation. Fiscaliste en freelance
Obaker Floriane
Maruska Onobiono

L’adhésion des membres est ouverte à toutes ? quels sont les critères s’ils existent ? est ce sur invitation ou volontariat ?

L’adhésion est ouverte à toute jeune femme âgée de 21 ans et désireuse de s’engager auprès de notre organisation. Cependant l’adhésion au réseau est soumise à un entretien suivi par la délibération du bureau.

Nous sommes à la recherche de profils différents de ceux existants déjà pour élargir notre champ de compétences. Le feeling aussi est très important pour pouvoir travailler sur la durée avec une personne d’où l’intérêt des entretiens pour cerner au mieux les attentes des personnes en face.

Quelles sont les actions déjà mises en place par RFL pour accompagner la jeunesse féminine ?

Ceo et Co-funderd d'une entreprise de Communication
Corrine Ngueni

Jusqu’ici nos actions étaient centrées sur le développement personnel de nos membres. La première campagne externe est celle de la sensibilisation du cancer du sein. Nous souhaiterions également nous rapprocher des établissements scolaires en vue de proposer des programmes de mentoring pour les plus jeunes. Les thèmes abordés seront entre autres, l’orientation scolaire, la sexualité, l’indépendance financière et surtout la confiance en soi.

Selon vous quels sont les challenges que la jeune femme camerounaise ?

Danièle Nono

le manque de sérieux: la société ne nous prend pas au sérieux. Notre travail n’est pas toujours récompensé à sa juste valeur. On pense que ce nous avons nous le devons à nos familles ou aux hommes de nos vies. Or nous sommes des battantes, des lionnes. On se bat pour nos rêves. Le manque d’accompagnement

Peut-on vous accompagner dans vos actions sans nécessairement adhérer à l’association ? si oui comment ?

Dominique Ellong

Nous avons un volet d’activités réservé aux non membres de l’association. C’est l’occasion pour nos sympathisants de se joindre à notre cause, à nos missions. Par ailleurs, nous sommes ouvertes pour tout support financier ou logistique pour nos événements. Et nous remercions ceux qui nous aident déjà distance sans nous connaître forcément

Comment vous contacter ?

Sorelle Kensong

Avez-vous un message pour la jeunesse ?

Le rêve est gratuit. Ne cessez pas de rêver mais surtout ne cessez pas de travailler pour ce dont vous rêver. Seul on va vite. Accompagné on va plus loin.

Catherine Assogo

Partager l'article

Comments

comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.