« The best way to predict the future is to create it ».Adelphe Patrick MVENG

Entreprendre ce n’est pas la magie. Observez votre quotidien, identifiez vos problèmes, les problèmes autour de vous et trouvez un moyen de vendre la solution, car  sans action les idées les plus brillantes demeurent des rêves les yeux ouverts.

Pouvez vous nous résumer votre parcours académique ?

Je m’appelle Adelphe Patrick MVENG. D’origine camerounaise, je suis un Ingénieur Informaticien suite à une bourse d’études à l’Institut Africain d’Informatique (IAI) du Gabon et j’ai effectué un stage de laborantin dans le Laboratoire de recherche  en Intelligence Artificielle (LIMA) à Toulouse en France.

En février 2017, viki a vu le jour, une application qui nous veut du bien. D’où vous est venue l’idée ?

Comme tout jeune de la génération « tête baissée », je suis « accro » à mon smartphone. Et j’ai décidé d’automatiser des tâches sur mon téléphone. D’où l’intérêt de créer une Intelligence Artificielle (IA) et de l’embarquer dans un smartphone. Cette IA sera capable de lancer Whatsapp à ma place – plus besoin de chercher avec mon doigt, d’aller sur Internet me trouver une définition sur Wikipedia , de m’alerter lorsque le match du PSG est sur le point de commencer,  de retrouver un numéro dans mon répertoire téléphonique, etc…

À quel moment  avez-vous  choisi de travailler dans l’intelligence artificielle durant vos études au Gabon ou à Toulouse ? Pourquoi?

C’est en première année à l’Université que l’idée d’une Intelligence Artificielle est née. Et cette idée a influencé mes choix futurs comme celui de côtoyer un milieu où je pourrais mieux apprendre les concepts et techniques atour de l’IA. C’est la raison pour laquelle j’ai postulé à une autre bourse pour travailler dans le Laboratoire de recherche  en Intelligence Artificielle (LIMA) à Toulouse en France. Et j’y passais presque tout mon temps à la bibliothèque.

Dans une interview vous avez déclaré  » l’un des atouts de l’IA (intelligence Artificielle) pour les africains est de s’approprier leur destin  » pouvez-vous nous en dire plus ?

Avec la mondialisation, il y a un meilleur partage de la connaissance. L’Occident a des solutions embryonnaires en IA. Donc nous Africains, on est au même pied d’égalité.  L’Afrique peut aussi s’y lancer afin de créer des solutions à partir de l’IA qui améliorent le quotidien des populations africaines.

Les  africains sont-ils prêts pour substituer leurs habitudes à une IA?

Africain ou non, tout le monde est un partisan du moindre effort. Tout Africain aimerait confier ses tâches quotidiennes à un tiers intelligent qui peut les réaliser à sa place. Ce ne sera pas  difficile de confier ce besoin naturel à une IA.

« Au Cameroun il est facile de créer une entreprise néanmoins il reste difficile pour un porteur de projet d’avoir un soutien financier auprès des institutions compétentes car elles manquent de vision et recherche avant tout la rentabilité »  tels sont vos propos alors comment avez-vous fait ?

Pour faire la Recherche & Développement sur le projet VIKI, pour développer des produits issus de la technologie VIKI, nous avons utilisé nos fonds propres (Consultations en entreprise, freelance)

 

The best way to predict the future is to create it

Au-delà de Viki, votre vision est de créer des humanoïdes dotés d’une intelligence humaine pour améliorer la vie des êtres humains où en êtes-vous ?

En attendant d’avoir à notre disposition des robots humanoïdes, nous sommes en train de déployer des briques d’intelligence dans les objets du quotidien. Nous avons intégré VIKI :

  • dans les téléphones basique : service VIKI SMS accessible par SMS au 8193
  • dans les smartphones : application Android VIKI App disponible sur Google Play Store avec plus de 11000 téléchargements – http://goo.gl/ARf7TJ
  • dans une assistant virtuelle commerciale – http://viki4biz.adelrick.com L’application VIKI for Business a récemment eu le 1er prix du Startup Weekend Artificial Intelligence Douala
  • dans les PC , VIKI Desktop ( bêta) comme alternative à Cortana – http://goo.gl/WTECDH

Le cerveau est la brique la plus importante d’un système intelligent. Nous l’avons déjà ! Il faut à présent l’embarquer dans différents corps.

Viki dans 5 ans que deviendra-t-elle selon vous ?

VIKI sera plus intelligente et déployée dans plus d’objets du quotidien ( IoT ), même dans Whatsapp !

Pensez-vous qu’à cette même période l’IA sera une routine  pour les PME camerounaises comme le “beignet Haricot” l’est au Camerounais ?

Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve, quelle sera la tendance des consommateurs.  Mais un adage en anglais dit ceci : « The best way to predict the future is to create it ».

Nous arrivons au terme de notre entretien , Quel message avez vous a passer à tout jeune qui veut entreprendre dans le meme domaine que vous ?

A la jeunesse camerounaise, je dirai qu’entreprendre ce n’est pas la magie. Observez votre quotidien, identifiez vos problèmes, les problèmes autour de vous et trouvez un moyen de vendre la solution, car  sans action les idées les plus brillantes demeurent des rêves les yeux ouverts.

 

Et enfin comment decririez vous la jeunesse camerounaise ?

Je vois beaucoup de jeunes qui se battent face aux manques d’opportunité. C’est un signe encourageant pour notre pays

 

Merci

 

 

 

Partager l'article

Comments

comments

Laisser un commentaire