Tina Songue Essomba: le nouveau visage de la télévision camerounaise !

Déterminée, elle a décidé de prendre son envol et de créer son émission qui met en lumière des artistes camerounais ! Elle nous raconte son aventure...

Partager l'article
~ Interview datant du 20 Février 2016 ~
 
Depuis fin décembre 2015, une nouvelle page Facebook est apparue  » Ici c’est chez vous » afin de promouvoir votre émission, vous êtes le nouveau visage de la télévision camerounaise. Quel a été votre parcours jusqu’à ce jour ?
 
Ahahahahaha… Mon parcours professionnel n’est pas aussi long qu’on pourrait se l’imaginer. Avant de me consacrer à la production audio-visuelle, je travaillais comme journaliste-animatrice chez radio balafon, FM 90.2 à Douala. J’y ai fais 4ans, 1an en tant que stagiaire et 3ans en qualité d’employé à temps plein.
 
Vous avez animé plusieurs émissions par le passé…comment est né le projet « Ici c’est chez vous » ? Qu’est-ce qui vous a motivé ?
 
En fait, j’avais juste envie et peut-être même besoin de faire quelque chose de bien. Je voulais créer une émission au cours de laquelle on édifierait, on éduquerait mais également on ferait rêver les téléspectateurs. Et hop… Ici c’est chez vous naît…
 
 
Avez-vous rencontré des obstacles lors du montage de l’émission avant de la proposer aux chaînes de télé ?
 
Des obstacles bien-sûr, comme partout, des insuffisances, du découragement, de la crainte, des désistements, bref… Ce ne fut pas évident. A un moment, il te faut repenser à ta motivation première pour continuer d’avancer.
 
Avez-vous essuyé des refus d’autres chaînes ? Si oui, quelles ont été leurs raisons ?
 
Noooooon. La seule chaîne que j’ai approchée c’est canal 2. Mme Fotso (directrice des programmes) a dit oui tout de suite, elle m’a bien sur donné des conseils pour l’amélioration du programme, elle a trouvé l’idée bonne et m’a confié une horaire très prisée. Pour ça je lui dis d’ailleurs merci.
 
Comment avez-vous convaincu Canal 2 ?
 
Je suis allée parler du projet à canal2 et naturellement ils ont demandé à voir quelques émissions afin de guider leur jugement… Quand cela a été fait, ça a suffit à les convaincre. Mme Fotso ne s’est pas gardé de me dire que je me lançais dans du compliqué et il fallait que je sois forte.
 
Le succès de votre première n’a pas laissé indifférent votre (ancien), patron…comment sont vos relations professionnelles aujourd’hui ?
 
Euh… C’est un chapitre que je ne préfère pas évoquer pour le moment. M. Bojiko est un homme que beaucoup respectent, il sera toujours un aîné dans le métier.
A un moment, il te faut repenser à ta motivation première pour continuer d’avancer.
En Occident, un animateur ou journaliste est libre d’avoir plusieurs employeurs différents…est-ce le cas au Cameroun ? Si oui, les patrons respectent-ils ce statut ?
 
Tout dépend, je pense, du contrat signé à la base. En Occident les animateurs sont (généralement) recrutés par des maisons de production et non des radios ou télés. Je dis bien généralement. Partant de ce principe, Endemol par exemple peut recruter un animateur qu’il mettra à la présentation de deux programmes différents diffusés par deux chaines concurrentes. Il sera dans ce cas impossible de poursuivre l’animateur. Au Cameroun on a pas vraiment de maison de production d’envergure internationale, donc si un animateur lambda signe un contrat avec une radio et que le contrat lui interdit de travailler dans une autre radio, il faudra qu’il le respecte.
 
Quel conseil donneriez-vous à une jeune fille qui aurait peur de réaliser ses rêves ?
 
Je leur dirai que le plus dur est de commencer. Si vous croyez en vous, vous y arriverez. Mais si vous espérer que certains vous disent « oui tu peux », faudra attendre longtemps. Ceux qui sont conscients de vos compétences réelles vous le feront difficilement savoir.
 
« Ici c’est chez vous » est un programme prévu pour combien de saison ?
 
Nous avons écrit « ici c’est chez vous » sur 3 saisons avec 3 thèmes en fonction des saisons… Pour l’heure nous stations sur « Ici C’est Chez Vous Le Mag ».
 
Émission diffusée tous les samedis à 20h30 sur Canal 2 International
Partager l'article

Comments

comments

Laisser un commentaire